Drive-Away Dolls

de Ethan Coen

avec Margaret Qualley, Geraldine Viswanathan, Pedro Pascal

USA - 2024 - 1H24 - VOSTF

Jamie et son amie Marian, sont à la recherche d'un nouveau départ, elles se lancent dans un road trip mais les choses tournent mal lorsqu'elles croisent en chemin un groupe de criminels bras cassés.

« Avec cette comédie loufoque, Coen s’essaye à un genre que l’on ne peut que saluer à une époque où le cinéma lesbien se déplie trop souvent dans le drame. Si ce n’est de l’amusant Bottoms (Emma Seligman, 2023) ou du culte But I’m a Cheerleader (Jamie Babbit, 1999), les comédies lesbiennes se comptent sur les doigts de la main. Le risque étant toujours de « rire de » au lieu de « rire avec », dans Drive-Away Dolls, Ethan Coen détourne très habilement le problème. On ne rit pas des lesbiennes, mais de tous les personnages, dont certaines s’avèrent être des lesbiennes. Le film appose ainsi le même traitement à chaque personne, tout le monde est tourné au ridicule et l’univers entier devient une sorte de satire où personne n’est pris au sérieux. En se tournant vers une esthétique à l’image des personnages qu’il met en scène, en embrassant l’aspect déjantant de celleux qui refusent de s’astreindre à la norme, Coen parvient à représenter cinématographiquement le queer. Ce que l’on voit donc à l’écran, ce sont des personnages décalés, subissant d’étranges situations dans des images tout aussi extravagantes. C’est tout. Et c’est drôle. » 24 Images

  • mardi 23 avril
    • 14:00